fbpx

“Ils ne savaient pas que c’était impossible alors ils l’ont fait” – Mark Twain 

Aujourd’hui, un article un peu spécial. 

Je connais plein de gens qui souhaitent entreprendre mais qui n’osent pas (d’où la création d’EPONA), par peur de quitter leur petit confort. J’ai donc décidé ici de t’offrir ma vision (très personnelle) de l’entrepreneuriat et ce qui a changé dans ma vie (en positif et en négatif) depuis que je me suis lancée dans cette aventure.

Êtres indépendante c’est travailler d’où tu veux et quand tu veux – Julia

Mes Débuts

Tout d’abord, je dois préciser que je n’ai jamais “vraiment” travaillé en bureau comme salariée. J’ai fait plein de petits boulots et j’ai été hôtesse d’accueil très longtemps pendant mes études et même après lorsque j’ai ouvert une galerie d’art qui m’a rapporté presque rien pendant 1 an (mais quelle aventure !! :)). 

Je n’ai jamais tenu + de 6 mois dans une routine bureaucratique. Je ne me reconnaissais pas dans cette routine. Les mêmes gestes, le même chemin, les mêmes bureaux, les mêmes gens tous les jours… Ce n’est pas DU TOUT mon style. Du haut de mes 25 ans avec ma soif de liberté et d’aventure, je n’ai pas beaucoup réfléchi avant de me lancer. 

Entreprendre avec EPONA – article blog

En fait, j’ai un parcours assez atypique dans le sens ou j’ai décidé de me lancer en tant qu’indépendante presque au tout début de ma carrière de responsable marketing, lorsque j’avais 25 ans. Beaucoup de gens attendent d’avoir un portefeuille clients et de devenir “expert” avant de se lancer en tant que consultants dans leur domaine. De mon côté, je me suis adaptée et j’ai appris sur le tas grâce à des rencontres et des personnes qui ont sues prendre le risque de me faire confiance au tout début.

J’ai sauté dans le bain pour échapper à une dizaine de stages et des missions qui m’ennuyaient profondément dans le monde corporate pour lesquelles je n’étais clairement pas faite. 

En voyage au portugal lors de LifeMax – séminaire de mon client Max Piccinini

Mon envie de liberté couplée à l’engouement de plus en plus accru des entreprises pour les indépendants m’ont permis de pouvoir jouir librement de mon temps en me lançant tout de suite dans le bain de l’entrepreneuriat. Oui, je le reconnais, je suis arrivée au bon moment, c’est-à-dire au début de l’avènement des “freelances” et j’étais également au bon endroit pour lancer cette carrière (NYC). 

Pour certaines personnes, l’entrepreneuriat est une évidence, comme cela l’a été pour moi. Mais je comprends bien que d’autres hésitent longtemps avant de se lancer. Ce choix dépend énormément de l’éducation que nous avons chacun reçu. J’ai de la chance d’avoir des parents qui ont une vision très artistique de la vie et qui m’ont donc toujours laissé une liberté totale dans mes choix et mes actions.

Voici la liste de ce qui a changé dans ma vie depuis que j’entreprends :

  • Je suis seule maître de mon temps

Le réveil sonne à 8h alors que je me suis couchée à 5h parce que c’était l’anniversaire de Lola et qu’on a un peu trop shaké nos bootys sur le dancefloor du rouge jusqu’à 5am… Pas grave ! Je n’ai pas de call ou de rdv ce matin car j’évite au max les rdvs avant 11h30 tous les jours et surtout quand j’ai une soirée la veille ! Eh oui, un de mes plaisirs, (quand je suis en forme, c-a-d 99% du temps) c’est de me réveiller tranquillement, faire mon sport et ensuite seulement checker mes mails en sirotant mon café avant toute chose. Ou snoozer mon réveil pour me rendormir une petite heure parce que j’étais à l’anniv’ de Lola et que si je ne me repose pas un peu je ne serais pas productive. Quitte à travailler jusqu’à minuit ce soir. Bref, pour moi, gérer mon emploi du temps comme je le souhaite n’a pas de prix. Et je compte bien en profiter.

  • Voyager ou le vent me mènera   

“Je vais à Palerme mardi je viens de prendre mon billet, tu veux venir ? Oui ! Enfin… heu…. Attends… je check mon agenda… C’est un peu short le timing et je voulais partir au Vietnam 5 semaines cet été donc je ne peux pas poser de vacances… c’est relou…” Une conversation que j’ai tout le temps avec mes amis salariés… Pas la peine de t’en dire plus je suis sûre que tu m’as comprise 😉

  • L’argent coule à flot

“Je suis un peu short sur l’argent ce mois-ci, je vais trouver un nouveau client !”

Lorsqu’on est salarié, pour être augmenté, il faut attendre une promotion de notre employeur, soit le grale possible une fois par an et souvent pour un montant dérisoire. En fait, votre employeur est votre seule source de revenus, il a donc tous les pouvoirs sur vous et votre vie. En tant qu’indépendante je suis seule maître de mon portefeuille. Besoin de plus d’argent pour acheter cette maison à Palerme ? Ok, lançons un nouveau produit en ligne ou trouvons un nouveau client ! Everything is possible 😉

  • Ou pas..

Être maître de ses finances veut aussi dire qu’on ne peut compter sur personne à part soi-même pour remplir son frigo. Pas de stabilité, si tu n’as rien à manger ce mois-ci, tu ne peux pas réclamer une avance ou quoi que ce soit à qui que ce soit. Être indépendant c’est accepter de ne pas trop se soucier de demain ou de ta retraite. De toute façon tu vas te constituer un patrimoine immobilier avant que celle-ci n’atteigne 80 ans, j’en suis sûre 😉

  • J’ai accepté d’être une aventurière (c’est-à-dire prendre des risques) 

Eh oui, entreprendre où se lancer en tant qu’indépendant.e c’est aussi prendre des risques. Et pas que financiers. Est-ce que tu vas gérer cette liberté ? Vas-tu savoir manager une équipe ? Développer ton C.A ? Gérer l’administratif et les régulations ? Si tu ne prends pas le risque, tu ne le sauras jamais. EPONA est là pour t’accompagner sur le chemin de cette nouvelle vie, inscris-toi à la communauté ici

  • J’ai dû devenir “responsable” (enfin… j’essaye toujours…)

Gérer des équipes, c’est aussi être un model et prendre les décisions justes au bon moment. Entreprendre c’est aussi accroître ses responsabilités. Le chemin ne sera pas tout rose et tu vas rencontrer des problèmes qu’il va falloir gérer en adulte. 

  • Seule face à la paperasse et l’administration

Ha… Les joies de l’administration française… ça, je m’en passerai bien. Paperasse, sécu, impôt, papiers et factures en tous genres qu’il faut payer à temps… On ne va pas se le cacher c’est bien chiant quand tout cela n’est pas pris en charge par une entreprise. Surtout quand on a l’impression que l’État essaye de nous avoir sur tous les plans, notamment quand on découvre le montant de nos impôts 😱

  • Les impôts 

Ce point rejoint les deux points cités ci-dessus. Il va falloir être responsable et payer ses impôts en temps et en heure ( au mieux chaque mois). Ne fais pas comme moi si tu ne veux pas te retrouver avec 5k à payer d’un coups dans un an… On ne s’en rend pas compte au début, mais les impôts ça va bien vite. Heureusement, il suffit de s’organiser un peu en les incluant dans le tarif de tes prestations et en payant chaque mois ou tous les trimestres pour ne pas avoir une mauvaise surprise.

  • Seule au monde 

Perso, j’adore être seule. Mais c’est vrai que parfois ça me pèse lorsque c’est trop long. J’ai la chance d’avoir une équipe au top avec qui on bosse au moins un jour par semaine en physique et des clients chez qui je suis la bienvenue. Mais les semaines où j’ai la flemme et je reste chez moi seule… peuvent vite me faire péter les plombs. Plusieurs solutions existent si tu souffres de solitude. Avec l’éclosion des coffee shops, des co-working et des collectifs de freelances, tu trouveras ton bonheur. La Team EPONA est chez WeWork et tu es la bienvenue pour bosser avec nous si tu le souhaites 🙂 (Tu peux aussi t’inscrire à la communauté EPONA ici si ça n’est pas déjà fait).

  • Le travail… Cette mission de vie 

Entreprendre c’est aussi vouloir apporter sa pierre à l’édifice d’un monde façonné à notre image. Faire valoir sa vision, en travaillant chaque jour en tant que mission et non labeur. C’est affirmer sa place dans la société et faire entendre sa voix.

Prête à te lancer dans la bain de l’entrepreneuriat ?

Vous l’aurez compris, pour se lancer dans l’entrepreneuriat, mieux vaut avoir l’âme d’une aventurière et une soif de liberté plus forte que ton besoin de sécurité. 

Souvent les personnes qui hésitent (pour lancer leur entreprise ou pour tout autre chose de la vie) réfléchissent tout simplement trop et ont un besoin de sécurité fort. 

Un des traits qui me caractérise depuis toujours est ma passion et ma détermination pour les choses que j’aime. Je fonce, je réfléchis en cours de chemin. C’est d’ailleurs un trait de caractère que l’on retrouve chez beaucoup d’entrepreneurs, ils sont passionnés par leur travail mais aussi par la vie. Donc si tu réfléchis trop, un conseil, relaxe-toi et fais-toi confiance, au pire tu échoues et apprends la leçon, au mieux ça marche 😉

P.S : Cet article t’a décidé à te lancer dans l’entrepreneuriat ou en tant qu’indépendante ? EPONA t’accompagne sur ce chemin ! Toi aussi deviens une Déesse EPONA et réserve ta première heure de formation ici.

Julia.

Catégories : Blog

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *