Qui est Nettie STEVENS ? Zoom sur l’une des premières femmes à révolutionner le monde scientifique.

Née le 7 Juillet 1861 à Cavendish (Vermont), Nettie STEVENS, généticienne Américaine, a littéralement contribué à l’avancée de la science, milieu pourtant encore très fermé aux femmes au début du siècle dernier. Après deux ans d’études au Westfield Normal School et l’obtention d’un diplôme d’institutrice en 1880, elle intègre l’Université de Stanford pour entamer des études de biologie. 

Diplômée d’un doctorat, elle mène ensuite des  activités de recherches autour du processus de détermination de sexe de l’embryon, et c‘est la révélation ! Elle identifie en 1905 le fameux chromosome Y et le rôle que celui-ci joue dans la détermination sexuelle. Pourtant, de nombreux scientifiques comme Thomas Hunt Morgan, n’acceptent pas immédiatement cette découverte capitale. Il faudra attendre que le scientifique Edmund Beecher Wilson parvienne à des résultats similaires à ceux de Stevens pour que le travail de celle-ci soit reconnu.

Nettie STEVENS, Biologiste et Généticienne Américaine

Notre pionnière de la génétique sera ainsi la première scientifique à découvrir les chromosomes sexuels féminins. Elle reçoit ainsi en 1933 le Prix Nobel de physiologie et se retrouve aujourd’hui inscrite au *National Women’s Hall of Fame. (*Source : Wikipedia – Le National Women’s Hall of Fame, fondé en 1969 à Seneca Falls dans l’État de New York, honore et perpétue la mémoire des citoyennes américaines qui se sont particulièrement illustrées dans de grands domaines.)

Comme le dirait Francis Bacon « Le vrai pouvoir c’est la connaissance ».

Pour en savoir plus :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Nettie_Stevens

https://www.nature.com/scitable/topicpage/nettie-stevens-a-discoverer-of-sex-chromosomes- 6580266/ https://www.jesuismort.com/tombe/nettie-stevens#biographie

https://fr.wikipedia.org/wiki/National_Women%27s_Hall_of_Fame

Catégories : Blog

0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.