fbpx

Diva du R’N’B et activiste antiraciste, Janelle Monae se lance dans le cinéma pour faire passer ses combats idéologiques. Grâce à sa polyvalence, la carrière de la rappeuse féministe monte crescendo.

Janelle Monae une activiste mêlant musique et revendications

Au carrefour de plusieurs luttes, l’artiste est connue pour défier la suprématie masculine, et la culture blanche patriarcale. En tant que femme noire, son engagement social tend à briser le silence perpétué par la société. D’après le journal The Guardian, son titre « Django Jane » est son morceau le plus politique. Son registre est un manifeste d’une liberté sans borne, du mouvement afro-féministe. Par exemple, avec des paroles comme « Hit the mute button » ou encore « Let the vagina have a monologue » (Traduction ; tapez sur le bouton muet – laissez le vagin faire son monologue), Janelle Monae fait par de son agacement lorsque ses droits en tant que femme noire, et femme libre, se trouvent bafoués.  

Cinéma: une lutte sociale pour Janelle

Née en 1885 à Kansas City, Janelle a fait des études de théâtre à New-York avant de se lancer dans la musique. Dès son plus jeune âge, l’artiste éprouvait déjà une attirance pour la cinématographie. D’ailleurs, petite anecdote : lorsqu’elle était petite, sa mère l’endormait avec des films de science-fiction comme « Metropolis ». Plutôt pas mal non ? Le cinéma apparaît alors comme une suite logique pour Janelle Monae. C’est à 31 ans que la chanteuse décide alors de mettre en lumière ses talents d’actrice. Tout d’abord, nous pouvons citer un classique : « Les figures de l’ombre » (inspiré d’une histoire vraie), qui narre le combat de 3 scientifiques afro-américaines qui prennent la tête de la conquête spatiale en 1960. Un récit bouleversant qui lutte contre un milieu raciste et macho. Mais Janelle ne s’arrête pas là. En 2020, le film  Américain « Antebellum » fait son apparition au cinéma.

Antebellum, un thriller antiraciste

« Antebellum », thriller américain de Gerard Bush et Christopher Renz, avec Janelle Monáe, Eric Lange, Kiersey Clemons, Jack Huston.

Très similaire à l’actualité du mouvement « Black Lives Matter », le film « Antebellum » est un long métrage qui dénonce le racisme d’une Amérique brutale et inhumaine. Le personnage principal (ici Eden joué par Janelle), fait appel à une révolution pour mettre fin aux minorités noires victimes de racisme, d’injustice, et de violences constantes.

Trailer Antebellum

Janelle Monae : “Nous devons être visibles, et nous faire entrendre!”

Nous l’aurons donc compris, Janelle Monae exploite la fiction et ses talents d’artiste pour faire passer ses idées, et ses convictions politiques. Membre de Black Lives Matter, à la fois féministe et anti-Trump, la jeune femme souhaite poursuivre sa carrière cinématographique avec des rôles réalistes et poignants, qui témoignent l’expérience des femmes noires Américaines.

D’ailleurs, si tu souhaites découvrir une autre icône du féminisme, je t’invite à lire notre article du blog sur Gloria Steinem : https://epona-project.com/2020/04/18/gloria-steinem-icone-feministe/

Je te laisse quelques liens si tu souhaiterais en savoir plus :

https://www.marieclaire.fr/,janelle-monae-diva-du-r-nb-et-activiste-antiraciste,846511.asp

https://www.purebreak.com/news/antebellum-5-choses-a-savoir-sur-janelle-monae-la-star-du-film/202220

Catégories : Blog

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *