fbpx

L’entrepreneuriat Féminin, est sans doute un terme que tu as vu et revu maintes fois depuis ces 5 dernières années pas vrai ? En effet, de plus en plus de femmes créent leur propre business pour enfin vivre l’indépendance et la liberté. Néanmoins, je pense que c’est encore assez vague pour beaucoup parmi nous, alors il m’a semblé nécessaire d’en parler. Zoom sur les spécificités de l’entrepreneuriat Féminin. 😀

L’entrepreneuriat Féminin, qu’est-ce que c’est ?

Je pense qu’aujourd’hui il n’existe pas encore de définition disons.. exacte, politique et formelle ! Néanmoins, j’ai concilié pour toi un bon nombre de recherches, mais aussi, mon ressenti de par mon expérience personnelle. Si je dois t’expliquer ce que c’est en bref, je dirais tout simplement qu’il s’agit d’un élan qui habite une femme ambitieuse et motivée, à vivre de sa passion. Finalement dans le fond que voulons-nous ? Etre heureux et faire ce que l’on n’aime pas vrai ? L’entrepreneuriat féminin c’est aussi se laisser l’occasion d’animer son plein potentiel, et d’aider l’autre tout en vivant de son activité ! Décider de son temps, c’est d’une part pouvoir concilier avec brio vie privée et professionnelle. Un défi pas toujours évident à relever d’ailleurs. Tu confirmes ? De manière plus formelle, c’est se lancer à son compte, en tant que travailleuse indépendante. Donc, 0 salariat.

L’entrepreneuriat Féminin en quelques chiffres 

L’entrepreneuriat féminin reste insuffisamment développé dans la plupart des pays de l’OCDE. (L’organisation de coopération et de développement économiques). En France, ça reste encore un enjeu de taille bien que chaque année, l’entreprenariat féminin tend à se développer. Tout d’abord, 40 % : c’est le taux d’entreprises individuelles créées par des femmes. Selon generali.fr, « En 2020, en France, quatre créateurs d’entreprises individuelles sur dix étaient des femmes. Si la parité n’est pas encore atteinte, cette proportion reste encourageante. Bien que stable depuis 2015, le nombre d’entreprises créées par les femmes a connu une croissance importante depuis 30 ans. Elles représentaient 29 % en 1987 et 33 % en 2000. » En revanche aux États-Unis, les femmes représentent près de 50 % des créations d’entreprises.

D’ailleurs, petit clin d’œil à toi si tu souhaiterais te lancer ! Sache qu’en France, il existe de nombreux dispositifs pour t’aider lors de la phase création de ton business. Tu peux premièrement noter : Action’elles, FNCIDFF, l’Agence pour l’Entrepreneuriat Féminin, Les Premières, et Force Femmes. Déjà pas mal je trouve pour un début 😉 D’ailleurs, les femmes représentent entre 39 et 45% des personnes soutenues au sein des réseaux d’accompagnement généraux. “En France, certains aménagements favorisent l’entrepreneuriat. Le système de prise en charge des enfants, en bas âge ou en périscolaire, est plutôt meilleur que chez nos voisins et on communique beaucoup sur les femmes entrepreneurs dans les médias ou dans le système éducatif”, communique Séverine Le Loarne – Professeur Senior à Grenoble Ecole de Management. Source : chefdentreprise.com

Pourquoi l’entrepreneuriat Féminin motive de nombreuses femmes ?

Tout d’abord, il n’est pas sans savoir qu’être travailleur indépendant, c’est avant tout bénéficier d’un meilleur rendement économique. D’une autre part, se tourner vers l’entrepreneuriat féminin, c’est aussi avoir ce besoin de réalisation, de challenges, et d’une vie pleine de sens alignée à ses valeurs.  Je ne pourrai sans doute pas parler pour toutes ces femmes qui se sont lancées, mais tu peux déjà te faire une idée de quelques motivations premières.

L’entrepreneuriat féminin ce n’est pas que le business. Il y a une valeur spirituelle et mentale à tout ça. C’est vouloir changer de vie, en partant de zéro. Penser à soi pour enfin être heureux et vivre de sa passion. C’est aussi pouvoir être maître de son temps, et s’investir dans SON projet. Tu n’as jamais été frustré.e à l’idée de donner tout temps, ta force, ton énergie (et parfois même un peu de tes finances) pour un projet qui n’est pas le tien ? Moi si, plusieurs fois. Être entrepreneure c’est donc une myriade de désirs que l’on souhaiterait vivre et concrétiser 😉

Les facteurs motivationnels pull, quésaco?

As-tu déjà entendu parler des facteurs motivationnels pull ? Si non, tant mieux, tu auras appris quelque chose aha. Les auteurs Shapero et Sokol (1982), pionniers de l’approche des intentions dans le champ de l’entrepreneuriat, affirment que l’approche entrepreneuriale est définie par les facteurs motivationnels pull.

😉 Nous pouvons lister :

  • La découverte d’une opportunité d’affaires
  • Le désir d’indépendance
  • Le désir d’épanouissement personnel
  • La réalisation de soi
  • Une plus grande satisfaction dans le travail

Aussi, je joins une image plutôt intéressante qui résume l’entrepreneuriat féminin :

Si tu es entrepreneur.e te reconnais-tu? Dans le cas inverse, qu’en penses-tu? En tout cas, si tu souhaiterais connaître des femmes ambitieuses, n’hésite pas à jeter un oeil ici : https://epona-project.com/2021/03/07/quand-le-digital-contribue-a-la-journee-des-droits-de-la-femme/

Pour terminer, sache que cet article n’a absolument pas été écrit pour dénigrer le salariat et/te pousser à entreprendre ! J’aimerais juste que tu aies une vision un peu plus approfondie et compréhensive de l’entrepreneuriat féminin 😀

Pour en savoir plus :

https://www.cairn.info/revue-de-l-entrepreneuriat-2016-3-page-87.htm

https://www.chefdentreprise.com/Thematique/creation-d-entreprise-1024/Breves/Les-vraies-fausses-verites-entrepreneuriat-feminin-234183.htm

Catégories : Blog

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *