Business story : qui est Hapsatou Sy ?

Entrepreneuse, animatrice et chroniqueuse de télévision française, tout semble lui réussir, mais pourtant, le parcours entrepreneurial d’Hapsatou Sy n’a rien d’un long fleuve tranquille… Pourtant aujourd’hui, tout semble lui réussir. Décryptage d’un parcours inspirant et hors du commun.

1-Qui est Hapsatou Sy ?

2-Succès et échecs 

3-Echouer pour mieux réussir

1-Qui est Hapsatou Sy ?

crédits photo couverture : @hapsatousybeauty

Elle a grandi à Chaville dans les Hauts de Seine, entourée de  ses 7 frères et sœurs.

Elle suit des études de commerce international et d’économie et part faire son stage de fin d’études à New York. Là bas, elle découvre une  autre vision de la beauté et naît l’envie de créer des espaces de beauté globale et sur-mesure. 

De retour en France, elle fonde Ethnicia, son propre salon de beauté en 2005. Elle a alors 24 ans et  l’envie de s’épanouir dans l’entreprenariat. 

2-Succès et échecs 

Son premier projet, Ethnicia, est un espace de beauté multiculturel. Le premier salon ouvre sur l’île Saint-Louis en 2005. S’en suivent l’ouverture d’autres salons. Son projet sera couronné de succès et elle recevra plusieurs prix.

Elle est lauréate en 2007 du 2e prix de l’innovation commerciale, un concours ouvert aux jeunes entrepreneurs organisé par le groupe Unibail Rodamco.  En Juin 2011, elle reçoit le prix Trofémina dans la catégorie Business. 

Mais en 2013, le projet prend fin avec un dépôt de bilan. Hapsatou dira de cet épisode « J’avais 100 salariés, c’était trop gros pour moi »1.  

3-Echouer pour mieux réussir

Cela n’arrête pas son aventure entrepreneuriale. Elle rebondit et lance d’autres projets. Elle créé sa marque de cosmétique Hapsatou Sy qu’elle distribue via un réseau de vendeuses à domicile regroupant déjà plus de 800 « beauty preneurs ». Elle devient également chroniqueuse pour la télévision et publie 2 livres. 

En février 2022, elle a lancé HapsatouSy TV, une chaîne numérique accessible sur youtube. On y retrouve des parcours d’entrepreneurs, de marques, des histoires de vie. 

Si tu veux en apprendre plus sur l’aventure entrepreneurial d’Hapsatou Sy, écoute l’épisode du podcast de Pauline Laigneau où elle intervient : https://paulinelaigneau.com/110-hapsatou-sy-lentrepreneur-qui-a-su-rebondir-tout-essayer-parce-que-lon-a-rien-a-perdre/

Tu peux aussi la retrouver sur le compte instagram de sa marque  : https://www.instagram.com/hapsatousybeauty/ 

Connaissais-tu le parcours de cette entrepreneuse ?

Nelly

crédits photos : @hapsatousybeauty

1 références de l’article : https://www.lemonde.fr/m-le-mag/article/2022/01/22/un-apero-avec-hapsatou-sy-je-suis-nee-le-jour-de-mes-40-ans_6110509_4500055.html

Comment prospecter en ligne ?

La prospection est une étape clé pour développer ton activité et te faire connaître.

Dis comme ça, ce n’est pas très glamour et difficile de savoir par où commencer.

On t’a préparé un guide pour te lancer !

La méthode

Mais qu’est ce que c’est exactement la prospection ? 

D’après Wikipédia « La prospection commerciale consiste à rechercher de nouveaux clients potentiels qu’on appellera alors des prospects. Ils obtiendront le nom de « clients » une fois leur premier achat effectué ».

Dans le cadre de la prospection, tu peux avoir une méthode “en masse” ou “ciblée”. 

Tu as déjà reçu 5 appels par semaine de ton opérateur téléphonique pour te proposer de changer d’abonnement ?  C’est une méthode “en masse”. 

L’objectif ici est d’appeler le plus grand nombre de personnes au hasard, la quantité apportera quelques ventes. Mais cette stratégie peut avoir le résultat inverse. Sur moi, les appels non sollicités et répétitifs ont plutôt tendance à m’agacer et me faire changer d’opérateur. 

Pour ton activité, on te recommande de viser une méthode de prospection ciblée. Le travail préparatoire est plus important mais cela t’évitera de passer des heures à envoyer des messages à des personnes qui n’ont aucun intérêt pour ce que tu proposes; cela fera gagner du temps à tout le monde.  

L’objectif premier n’est pas de vendre ton produit/service mais de contacter une personne que cela intéresse (ton persona). 

Comment trouver tes prospects? 

La magie des réseaux sociaux ce sont les hashtags. Que ce soit sur Linkedin, Instagram ou Facebook, tu peux facilement trouver des personnes en fonction de leur centre d’intérêt.

Par exemple si tu vends des bijoux, tu peux taper #bijoux ou #cadeau dans les barres de recherche. Si tu es dans le conseil en psychonutrition, tu peux taper #idéesrecette ou #troublealimentaires. Fait preuve d’inventivité, tu es celle qui connaît le mieux tes clients et donc les # les plus pertinents pour ton activité. 

En fonction du post qui remonte, laisse un commentaire ou réponds à un commentaire sur lequel tu as l’expertise. La prospection c’est se mettre en relation avec quelqu’un d’autre. Pas besoin de “vendre” ton produit/service.  En laissant un commentaire ou en répondant tu engages la conversation. Peut être que le résultat ne sera pas immédiat mais la personne pensera à te contacter sur le sujet sur lequel tu lui a apporté de la valeur. 

Tu peux également contacter la personne directement par message privé. Dans ce cas là, personnalise un minimum ton message. Personne n’aime recevoir des messages tout fait.  Cela montrera également que tu prends la peine de faire un minimum de recherche avant de contacter quelqu’un, c’est une bonne base pour nouer une relation de service/commerciale.   

Pense également à regarder les abonnées de comptes qui sont dans les centres d’intérêts de ton persona. Cela peut être des comptes spécialisés dans la cuisine, le sport ou l’entrepreneuriat. 

Les outils 

Tu peux commencer ta prospection de façon manuelle. Une fois que tu as plus d’informations sur ta cible et le canal de communication à privilégier, tu peux investir dans un outil spécialisé pour développer ta prospection. 

  • Bonjoro

https://www.bonjoro.com

Ce n’est pas un outil de prospection à proprement parler mais il te permettra d’envoyer de courtes vidéos à tes prospects. Une super façon de personnaliser ses messages. 

  • Lemlist

https://www.lemlist.com

Un outil qui te permet de paramétrer le suivi et l’analyse de tes prospections. En plus, tu as accès à des modèles de mails pour créer des messages personnalisés et originaux. 

  • Outplay

https://outplayhq.com

Un outil pour centraliser tous les messages envoyés à tes prospects (par sms/Linkedin/par mail/etc.)

  • Mailchimp

https://mailchimp.com/fr/

Un outil pour suivre les mails que tu envoies à tes prospects, créer une page de destination ou un site web. La version gratuite te permet déjà d’envoyer 10 000 mails/mois. 

Les réseaux sociaux intègrent également des outils pour ta prospection, pense à regarder ce qu’ils proposent (par exemple la version Sales Navigator Core de Linkedin). 

Alors, comment vas-tu te mettre en relation avec tes futurs clients ?

Partage nous en commentaires ta stratégie.

Nelly

Créer sa formation en ligne : Mode d’emploi

Tu as une activité de coaching, de conseil ou de prestation de service ? 

Tu voudrais créer des ateliers, des formations ou des cours en ligne mais tu ne sais pas quel outil utiliser ?

Je t’ai préparé un guide pour te lancer. 

C’est parti !

  1. La préparation  
  2. L’enregistrement
  3. Les outils de diffusion

1. La préparation 

Avant de lancer ton projet, commence par te demander quels objectifs tu souhaites atteindre avec ces formations ?

Est-ce que : 

  • Tu veux attirer de nouveaux clients ?
  • Créer du contenu pour tes clients actuels ?
  • Délivrer tes connaissances à des clients qui ont le même domaine d’activité que toi ?

La réponse à ces questions te permettra de trouver le ton et le vocabulaire à employer. 

Deuxième étape : entraîne toi !

Prendre la parole est souvent un exercice qui peut impressionner. Si on ajoute à cela des outils informatiques qui peuvent parfois nous jouer des tours, cela peut vite sembler insurmontable. 

La meilleure technique est de s’entraîner. Écris les grandes lignes de ta prise de parole et répète la. Tu peux le faire seule, devant des amis ou devant ton chat. L’objectif est d’entendre si le déroulé est fluide et le modifier si besoin. 

Avant ton enregistrement, prépare ta voix en réalisant des exercices d’échauffement : chantant ou en parlant avec un crayon entre les lèvres par exemple. 

2. L’enregistrement 

Deux options sont possibles pour l’enregistrement de ta formation : en live ou en différé. 

L’avantage du live : tu peux interagir avec les participants et tester ta structure de formation. C’est un super exercice pour prendre la parole et tester de nouvelles choses. 

Le différé te permet d’aller plus en profondeur dans ton sujet et de créer une formation plus complète avec différents modules. Cela la rend également  accessible au plus grand nombre car sa diffusion n’est pas limitée à une date et un horaire.

Tu peux commencer à enregistrer ta présentation avec ce que tu as sous la main : ton téléphone ou une petite caméra. 

Tu peux aussi utiliser des logiciels. 

Par exemple :

  • Zoom

https://zoom.us

Tu dois probablement connaître cet outil de visioconférence. Grâce à sa fonctionnalité d’enregistrement de la réunion, tu peux réaliser une conférence live et la partager plus tard par mail. 

  • Loom

https://www.loom.com

Cet outil te permet d’enregistrer ton écran tout en te faisant apparaître en même temps via une pastille. Pratique pour garder un lien avec ton auditoire pendant que tu déroules ta présentation. Les vidéos enregistrées peuvent aussi être envoyées directement par mail. 

3. Les outils de diffusion

Une fois la formation enregistrée, l’objectif est de la diffuser. Voici quelques exemples de plateformes qui te permettront de stocker tes vidéos de formation. 

Podia 

https://www.podia.com/fr

Une plateforme qui te permet d’héberger tes cours en ligne, de réaliser des webinars et même d’avoir ton site internet (et bien plus encore). Il fonctionne sous forme d’abonnement mensuel à choisir en fonction de ton besoin. 

Système.io

https://systeme.io/fr

En plus de la plateforme de formation, tu as accès à plusieurs outils : tunnel de vente, e-mail marketing, site internet, programme d’affiliation et automatisations marketing. Tu peux également choisir l’abonnement qui te convient. La version gratuite propose d’héberger un webinaire, une solution à moindre coût pour débuter.

Kajabi

https://kajabi.com/

L’abonnement mensuel qui commence à 149$/mois permet de stocker 3 formations, réaliser des coachings en ligne ou encore construire ton site internet. Cet outil est plutôt adapté si tu as déjà créé des formations et que cela fait partie intégrante de ton business. 

Learny Box

https://learnybox.com

Learny Box est un outil tout en un pour créer, vendre et automatiser ton business en ligne. Tu y trouveras de nombreux outils intégrés, comme un espace blog, des formulaires de paiement, des outils de conférence ou encore des tunnels de vente. Tu peux également le connecter avec d’autres applications, comme Mailchimp ou Stripe. 

Tu peux commencer à utiliser l’outil gratuitement et tester ses fonctionnalités gratuitement sans limite de temps (seules les fonctionnalités seront réduites). 

Tu peux trouver d’autres descriptifs d’outils sur l’article du site Digitiz : https://digitiz.fr/blog/plateformes-formation-en-ligne/ 

Fais-nous part de tes questions en commentaire. 

À bientôt !

Nelly

Comment créer son site internet

Tu veux créer ton site internet mais tu ne sais pas par où commencer ?

Justement ! Je t’ai préparé un petit guide pour y voir plus clair et te lancer.  

Sommaire 

1. Le “pourquoi”

2. Le “comment”

3. Les outils

1. Le pourquoi

Avant même de choisir l’outil que tu vas utiliser pour construire ton site, pose toi et définis quel est ton objectif :

  • Est-ce que tu veux montrer tes illustrations en ligne ? 
  • Est-ce que tu veux vendre tes créations ? 
  • Est-ce que tu veux une page vitrine pour présenter tes offres dans plusieurs langues ?

La réponse à ces questions t’aidera à définir quels sont les éléments que tu dois vérifier en priorité avant de choisir ton logiciel de construction de site. 

Si tu veux plutôt diffuser tes créations visuelles, ce qui comptera pour toi c’est d’avoir un outil prenant en compte de multiples formats.

Dans le cas de la vente de produits en ligne, il te faudra un outil te permettant de créer des catalogues de produits avec un système de paiement. 

Enfin, si tu veux présenter tes offres dans plusieurs langues, un outil standard comportant une option site multilingues sera peut être suffisant. 

2. Le “comment”

Une fois l’objectif de ton site identifié, tu peux passer à sa structure.  

Prends une feuille A4 et un stylo : c’est le moment d’exprimer ta créativité. 

Dessine la structure générale de ton site en indiquant les couleurs, la place des photos, du texte, etc. 

Avoir une vision complète de ton site réduira le temps de sa construction technique car tu sauras exactement ce que tu veux.  

Si tu n’as aucune idée, sélectionne des sites que tu aimes bien et identifie ce que tu voudrais voir apparaître sur le tien : une couleur, un ton utilisé dans les textes, une organisation générale etc. 

Ce travail peut prendre plusieurs jours voire plusieurs semaines; c’est normal. 

A un moment, tu auras peut-être l’impression de ne plus savoir que choisir. Demande l’avis de quelqu’un qui pourrait te conseiller : parfois le simple fait d’en parler permet de prendre du recul et de se remettre les idées au clair. 

Rappelle toi que ce que tu définis à ce stade sera amené à évoluer : parce que tes envies auront changé ou parce que l’outil choisi pour construire ton site ne pourra pas faire tout ce que tu veux. 

3. Les outils

Tu a défini l’objectif de ton site et sa structure, il est l’heure de mettre les mains dans le camboui. 

Voici une liste de quelques logiciels que tu pourras utiliser. 

Elle n’est pas exhaustive; je te liste ici les outils de création de site internet très connus et pour lesquels tu trouveras de nombreux tutos en ligne. 

43 % du Web repose sur WordPress. Cet outil de création de site internet te permettra de  créer une page vitrine, un blog, un site e-commerce avec une bonne optimisation pour les moteurs de recherche. C’est l’outil le plus personnalisable et le moins cher.  

Si tu veux être accompagnée pour la création de ton site avec wordpress, inscris toi à la formation 100% en ligne que nous avons créée (ici). Tu trouveras pleins de vidéos pour avancer à ton rythme dans la construction de ton site en toute autonomie. 

Cette plateforme a été lancée en 2006 et a connu un grand succès. Aujourd’hui, Wix rassemble plus de 150 millions d’utilisateurs dans 190 pays du monde. Sa réussite est en partie due à ses centaines de templates au design soigné et à l’accessibilité de son éditeur web. Plus de 500 templates sont mis à disposition afin de créer le site adapté à ton univers. Elle fonctionne sous forme d’abonnement mensuels à choisir en fonction de ton utilisation. 

Cette plateforme créée en 2003 aux États-Unis fonctionne, comme Wix, sous forme d’abonnement mensuel et propose un large choix de templates. Tu pourras créer ton site, ton blog ou ton e-commerce. Pour te faire un avis, tu peux la tester gratuitement pendant 14 jours. 

La solution idéale pour lancer ton site e-commerce. La plateforme fonctionne également sous abonnement mensuel ou annuel. Tu peux créer ton site en toute autonomie grâce aux multiples templates mis à disposition. Le vrai plus de Shopify est la facilité de personnalisation de ton site et de suivi des statistiques : grâce au tableau de bord intégré dans la solution, tu peux avoir accès en un seul coup d’oeil à toutes tes statistiques de ventes, de trafic et mêmes des suggestions d’articles de la part de Shopify pour t’aider à l’améliorer. Tu pourras paramétrer très facilement un système de paiement en ligne et l’intégrer à ton point de vente physique si tu en as un. 

Dernier conseil pour te lancer : ne passe pas trop de temps à te demander quel outil serait le plus adapté. Ils ont chacun leurs limites et avantages. Testes-en un et créer ce qui se rapproche le plus de tes objectifs de départ (le pourquoi et le comment). 

Le but est de faire connaître ton projet, pas de devenir développeur. 

Pose moi tes questions en commentaire et partage moi le nom de  la plateforme que tu as utilisée pour construire ton site internet.

Nelly d’Epona

Comment trouver le club d’entrepreneuses qui te correspond ?

Si je te dis «club d’entrepreneuses», tu penses à quoi ? 

Pour ma part, j’ai longtemps imaginé les clubs d’entrepreneurs comme des groupes très fermés réservés aux  détenteurs de parts dans des multinationales.

La réalité est bien différente; il existe de nombreux clubs d’entrepreneurs : pour les créateurs d’entreprise, pour les freelances et même dédiés aux femmes. 

Alors, par où commencer ?

  1. Comment trouver un réseau qui te convient ?
  2. Les clubs 100% femmes entrepreneurs
  3. Les clubs d’entrepreneuses en ligne

1 – Comment trouver un réseau qui te convient ?

Rejoindre un réseau d’entrepreneurs te permettra d’échanger avec des professionnels qui ont les mêmes objectifs que toi, te former et développer ton activité. Mais à une époque où seulement 30% des entreprises sont créées par des femmes en France, il peut être difficile de trouver des clubs de femmes entrepreneurs. 

Première étape : le bouche à oreille. Demande à tes proches s’ils ne connaissent pas un club d’entrepreneurs pour femme. C’est par ce biais que j’ai trouvé le premier réseau de femmes entrepreneurs que j’ai intégré.  

Si personne dans tes connaissances ne peut te renseigner, rapproche-toi des structures qui accompagnent les créateurs d’entreprise, par exemple BPI France, l’Adie ou même Pôle Emploi.

La mairie de ta ville peut également te mettre en contact avec des clubs d’entrepreneuses proches de chez toi. 

2 – Les clubs 100% femmes entrepreneurs

Si tu ne sais pas par où commencer, voici quelques idées de clubs d’entrepreneurs créés spécialement pour les femmes : 

  • Femmes Entrepreneures : lancée en 2010, le collectif Femmes Entrepreneurs a pour but de valoriser des initiatives portées par des femmes dans toute la France. L’association organise des événements gratuits tout au long de l’année afin d’aider les entrepreneures à construire et développer leurs projets. : https://www.femmes-entrepreneures.org/fr/ 
  • Bouge ta boîte : Ce réseau s’adresse aux dirigeantes d’entreprise déjà en activité. Il fonctionne par cercle. Chaque cercle de 10 à 25 entrepreneures se réunit tous les 15 jours, pour phosphorer, échanger des informations et obtenir des recommandations permettant de générer de nouveaux contrats. Des ateliers thématiques ont également lieu chaque mois : bougetaboite.com
  • Women’s forum (en anglais) : Plus qu’un réseau, ce forum fondé en 2005 par Aude de Thuin  a pour objectif de regrouper les femmes dirigeantes et leaders d’opinion et faire entendre leur voix. Il a lieu à Paris tous les ans. Une bonne occasion d’entendre des femmes inspirantes. https://www.womens-forum.com 

Pour découvrir plus de réseaux, tu peux consulter l’annuaire des réseaux féminin en France partagé par RH solutions et accessible ici :

https://www.rh-solutions.com/actualites/les-60-reseaux-feminins-qui-comptent-dans-les-regions.html

3 – Des clubs d’entrepreneuses en ligne

Depuis la pandémie, les réseaux d’entrepreneurs proposent de plus en plus d’offres en ligne, une bonne idée pour se connecter avec des entrepreneuses dans le monde entier. 

Voici quelques exemples de collectifs et accompagnements en ligne pour les femmes entrepreneurs : 

  • Hélène Tassas : Coach qui accompagne les femmes pour booster leur leadership via un mastermind 100 % féminin Womind et un programme sur 3 mois Leaderchick :
  • Mona by My Little Paris : un média et une communauté animées via newsletter afin de t’inspirer et transmettre toutes les informations pour mener tous tes projets. C’est aussi un lieu à Paris (9 rue de Vaugirard, 75006) où tu peux aller boire un café, déjeuner ou assister à des conférences et ateliers. 
  • Epona project : Collectif de femmes spécialisées dans le marketing qui a pour vocation d’accompagner les femmes dans le développement de leur activité via des coachings business, formation marketing et séminaires. 

Tu fais partie d’un réseau d’entrepreneuses ? Raconte-moi ton expérience en commentaire. 

Bonne journée,

Nelly d’Epona

7 logiciels Gratuits pour créer de beaux visuels sans photoshop

Toi non plus, tu ne connais rien à Photoshop ou illustrator ? Un véritable charabia….

Moi c’est pareil ! Mais cela ne veut pas dire que l’on ne peut pas créer de beaux visuels sans photoshop ! Oui, oui c’est possible.

Pendant longtemps, j’ai cru également que ces logiciels étaient des indispensables, mais il existe des alternatives. Ces derniers ont souvent une version gratuite développée et sont très simples à prendre en main. Surtout quand on n’est pas une spécialiste du design…

Laisse-moi t’en présenter quelques-uns dans ce nouvel article.

Canva

Comment ne pas parler de Canva ?! C’est LE logiciel indispensable pour créer de beaux visuels pour les réseaux sociaux et le digital en général. L’option gratuite est aboutie et largement suffisante lorsque l’on débute.

Clique ici pour découvrir ce site.

Crello

Une super alternative à Canva qui propose également des templates intéressants. Tout comme Canva, il propose les formats correspondant aux différentes publications.

Clique ici pour découvrir ce site.

Inshot

C’est une application téléphone qui te permet de couper, modifier tes vidéos pour les réseaux sociaux et en particulier Instagram. Très pratique en ce moment où la vidéo connaît un essor sur tous les réseaux !

Clique ici pour découvrir ce site.

Mojo App

Cette application te permet de créer de belles stories simplement et rapidement à partir de ton téléphone. Elle met à disposition un certain nombre de templates gratuits.

Clique ici pour découvrir ce site.

VSCO

Cette application est un éditeur de photo. Elle te permet de retoucher tes photos avec un large choix d’outils gratuits.

Clique ici pour découvrir ce site.

Loom

Ce logiciel ne permet pas réellement de créer des visuels mais d’enregistrer des petites vidéos de son ordinateur et de son téléphone. Très pratique !

Clique ici pour découvrir ce site.

Adobe light room

La dernière application mais pas des moindres ! Payant sur l’ordinateur, sache qu’il est gratuit en partie sur le téléphone. Il permet de retoucher ses photos de manière plus poussées. 

Clique ici pour découvrir ce site.

Tu es la meilleure !

Pendant des années, je me suis dit exactement l’inverse !

Tu l’auras compris aujourd’hui, c’est un plus personnel.

J’ai eu envie de te parler de cette petite voix dans ta tête, en tout cas dans la mienne, qui te dévalorise, te dit que tu n’es pas assez.

Cette voix qui détruit ta confiance en soi et qui t’empêche de réaliser ton projet, de monter ton business et de faire plein d’autres choses.

Celle qui au quotidien te pousse à regarder une série au lieu de travailler sur ton projet. Je suis une grande fan de cinéma et de séries, pour moi c’est un moment de détente. Mais c’est vrai que parfois, cela me permet surtout de fuir et de procrastiner.

Alors comment la faire taire ?

Je ne vais pas te vendre une licorne, je n’ai pas de recette magique.

J’ai seulement quelques petits conseils :

1. Comprendre d’où cette petite voix puise sa force`

Je ne peux pas dire pour toi. Mais pour ma part, elle tire sa force de mon manque de confiance en moi, de ma peur de ne pas être aimé/ apprécié. La même qui me pousse parfois à ne pas m’exprimer, à recommencer 36 fois une même tâche par peur de “mal” faire. Ce qui finalement n’est pas si grave la plupart du temps…

On peut également parler du syndrome de l’imposteur. Tu en as sûrement déjà entendu parler… On en parle beaucoup sur les réseaux actuellement. 

En gros, c’est un décalage entre la manière dont on est perçu et la manière dont on se perçoit.

On a tendance à avoir le sentiment de ne pas mériter nos succès, de mentir sur nos compétences. Et il nous est difficile d’accepter les compliments.

Il arrive également que l’on dévalorise nos succès avec des phrases du type :

  • « C’était facile »
  • « Ce n’est pas si incroyable que ça »
  • « Tout le monde peut le faire » > Et alors ? Ça reste tout de même ta victoire !

J’ai également peur du changement ! Même si c’est un bon changement…

Ça fait beaucoup de peurs quand même (rire)…

Bon maintenant que l’on sait pourquoi on a peur, qu’est-ce qu’on fait ?

2. S’ancrer dans la réalité

La plupart du temps lorsque l’on a peur, c’est que l’on commence à imaginer les pires situations…

Des situations qui sont finalement très peu réalistes. Et c’est à ce moment qu’il faut se demander ce qui peut réellement se passer ? Que ce soit bien ou mal.

Tu te rendras compte que la « mauvaise » situation n’est pas si terrible !

Ma mère a une phrase avec laquelle elle m’a élevée : « S’il n’y a pas mort d’homme, alors rien n’est vraiment grave. » Bon, c’est à prendre avec des pincettes bien sûr. Mais cette phrase me permet souvent de prendre un peu de recul sur une situation stressante ou effrayante.

3. Passer à l’action

Finalement le meilleur remède, c’est de passer à l’action.

Oui, dit comme ça…. Mais c’est vrai ! Tant que l’on ne s’est pas forcé à affronter ses craintes, à sortir de notre zone confort… On aura toujours peur !

C’est ainsi parce que c’est une situation que l’on ne connaît pas. Notre cerveau ne l’a jamais vécu. Ainsi, il ne peut pas te rassurer et te dire que tout va bien se passer.

Alors jette-toi à l’eau et tu aviseras ensuite ! La vie, c’est fait pour vivre et pas seulement pour éviter les situations inconfortables. 

Je voudrais clore tout ceci pour un message important, terriblement important, pour toi :

  • TU N’ES PAS NULE !
  • Tu mérites chacun de tes succès !
  • Tu peux et dois être fière de ton parcours !
  • Tu dois savoir que tu es courageuse d’être arrivée où tu es, de continuer à avancer chaque jour !
  • Tu dois aimer la personne que tu es dans son entièreté !

Généralement, je n’utilise pas le verbe devoir. Parce que je pense que chacun est libre de faire ce qu’il veut. Et qui suis-je pour te dire quoi faire ?

Et pourtant ici, tu dois écouter ces phrases, les comprendre et les accepter.

Ce n’est pas facile, ce ne sera pas toujours le cas. Mais répète-les à toi-même devant le miroir, à voix haute.

Alors oui, je sais, ça a l’air con dit comme ça. Mais franchement si on ne le fait pas, qui le fera pour nous ?

Et puis, si cela permet de se sentir mieux et de gagner en confiance en soi ? Pourquoi pas ?

Bon, je m’arrête ici et je te souhaite le meilleur.

Johanna, co-fondatrice d’Epona-Project

3 astuces pour mieux gérer son budget

As-tu déjà eu cette impression de ne pas savoir ou comprendre où ton argent est passé ? D’avoir l’impression qu’à peine reçu, il y en a déjà plus ?

Moi oui ! J’ai longtemps pensé que tout s’arrangerait (un peu comme par magie) quand je gagnerai plus d’argent. Une grosse erreur ! J’ai gagné plus et j’étais quand même dans le rouge à la fin du mois.

Parce que la clé, ce n’est pas tant la quantité d’argent que tu gagnes, mais la manière dont tu l’utilises.

Tu connais l’expression « le panier percé » que l’on utilise pour qualifier les plus dépensiers d’entre nous ? Cette image est très parlante. Parce que même si tu gagnes plus d’argent, tu en dépenseras tout autant et même plus. Tu seras simplement un plus grand panier, mais toujours percé…

Justement, aujourd’hui, je te partage 3 astuces pour t’aider à gérer ton budget sans stress !

1. Analyser tes dépenses

La première pour reprendre le contrôle de son budget et même faire des économies, c’est d’analyser ses dépenses.

Il est temps de prendre ton relevé de compte et de comprendre chacune de tes dépenses. C’est une première étape pour réaliser concrètement où ton argent disparaît au quotidien !

Voici quelques petites questions qui t’aideront à faire le point sur tes dépenses :

  • Combien d’abonnements as-tu par mois, par an ? Liste-les.
  • Quels sont les abonnements nécessaires à ton entreprise ou ton quotidien ?
  • Quels sont les abonnements à supprimer ?
  • Combien de restaurants par mois ? Livraisons de nourriture ? Uber ? Peuvent-elles être évitées ?

À cette étape, tu peux déjà voir les dépenses que tu peux éviter.

2. Catégoriser tes dépenses

Une fois que tu comprends un peu mieux où va ton argent, je te propose de catégoriser tes dépenses.

Pour ta vie pro :

  • Dépense :
    • Logiciel
    • Comptable
    • Salarié
    • Urssaf
    • ….
  • Gain
  • Epargne

Pour ta vie personnelle :

  • Facture perso
    • Edf, Électricité, loyer etc.
  • Courses
  • Restaurants
  • Sorties ou autre plaisir
  • Épargne
  • Projet (voyage, achat immobilier, etc.)

Catégoriser tes factures te permet également de mieux contrôler tes dépenses. De prioriser les dépenses importantes, urgentes et surtout d’épargner pour des projets futurs ou réinvestir.

Ce qui nous amène à mon 3ème conseil pour ne plus perdre le contrôle au cours du mois.

3. Suivre régulièrement les dépenses et noter toute envie d’achat

Maintenant que tu as l’œil sur tes dépenses, il est important de les suivre régulièrement.

J’ai pris l’habitude par exemple de vérifier mes comptes 2 fois par semaine. C’est un rituel auquel je ne déroge pas. 

J’utilise également l’application Nestor pour suivre mes achats et mon budget. Il en existe plein d’autres. 😉 

Tu peux également suivre ton budget sur Notion, voici un petit exemple :

Pour télécharger, nos templates Notion, c’est juste ici !

Enfin pour éviter toutes les dépenses impulsives et inutiles (souvent) :

Comme je l’ai dit dans la petite vidéo, je te conseille de noter toutes tes envies. Écris également pourquoi tu veux faire cet achat et ensuite attends 1 à 2 semaines pour passer à l’achat. Cette période d’attente te permettra de comprendre si c’est une simple envie passagère ou une réelle envie. Parce que oui, tu peux acheter quelque chose uniquement pour te faire plaisir. Mais gare aux achats impulsifs !

Les 9 indispensables du personal branding

Les 9 indispensables du personal branding 

Que tu sois entrepreneure, freelance ou même salariée, le personal branding est devenu un must-have dans notre société. Aujourd’hui, les employeurs regardent d’abord la présence en ligne d’un nom, d’une personne avant de l’embaucher. Il est essentiel de savoir communiquer sur son image et de s’instaurer comme une référence dans sa niche. 

Le personal branding est ta marque personnelle. Il doit être le reflet de ta personnalité, c’est ta position unique sur le marché

Voici les 9 étapes indispensables pour lancer ta marque personnelle : 

  1. Un pourquoi fort 

Le pourquoi, comme souvent, est le point de départ de ta marque personnelle. Pourquoi tu souhaites développer ton image en ligne ? Quel est l’objectif ? Développer une entreprise ? Trouver des prospects ? Faire de l’inbound marketing ? Il faut définir l’objectif de ta marque personnelle afin de mettre en place une stratégie. 

  1. Niche 

Quelle est ta niche ? Dans quel domaine tu souhaites te placer en tant que Leader ? Ici, si tu es perdue, tu peux faire appel à l’IKIGAÏ. Cet outil te permettra de trouver le juste milieu entre ce que tu aimes, ce en quoi tu es doué et ce que tu veux apporter au monde (tout en gagnant ta vie). C’est le moment de l’introspection ! 

  1. Légitimité

Fais un point sur ton parcours. As-tu l’expérience et l’expertise nécessaire pour devenir une référence dans cette niche ? Peux-tu déjà récolter des avis et des témoignages ? Si ce n’est pas le cas, il n’est pas trop tard ! Tu peux très bien commencer un blog ou une page sur les réseaux sociaux à propos de cet univers, tout en te formant. 

  1. Audience 

À qui s’adresse ton personal branding ? Comme une marque, tu dois définir ton persona. À quel problème tu vas répondre ? Qui vas-tu aider à travers ta marque personnelle ? Le plus tu affines l’audience, le plus le message sera pertinent et claire. S’adresser à tout le monde c’est s’adresser à personne. 

  1. Diffusion

Ou vas-tu diffuser ton message ? Sur quelle plateforme ? C’est le moment de créer son ergonomie digitale. Vas-tu créer un blog ? Capitaliser sur Instagram ? TikTok ? ATTENTION ! Il est préférable de n’avoir qu’une ou deux plateformes et de poster régulièrement que de vouloir être sur tous les plans mais de se sentir dépassée et de ne pas poster. 

  1. Contenus

C’est le moment de définir une stratégie de contenus. Comme le dit si bien Gary V. “Content is King”. Et il n’existe pas de personal branding sans contenus. Le contenu va servir à te légitimer dans ta niche et à fidéliser ton audience. Maintenant que tu sais dans quel domaine tu vas te spécialiser et quelle audience tu vas aider, il est temps de créer des contenus pour justement répondre aux problématiques de ta cible.

Ne lésine pas sur les vidéos ! Lorsqu’on fait du personal branding, le but est de se rapprocher au maximum de sa cible. Tu dois t’imprégner de leur univers, faire partie de leur quotidien. Ton visage doit leur sembler familier. LIVE, REELS, YOUTUBE … C’est le moment de t’éclater ! 

  1. Communauté

Mais comment créer une communauté rassemblée autour de ton nom ? Le tout est de rentrer en contact directement avec ton client idéal. Tu ne vas donc pas seulement poster sur les réseaux sociaux, mais tu vas y être présent. Il va falloir interagir avec ta cible. MP, Commentaires, Likes, tous les moyens sont bons pour tisser de VRAIES RELATIONS

Personal Branding EPONA

→ Tu veux en savoir plus sur le Growth Hacking ? Réserve ton coaching avec une business Coach EPONA

  1. Valeurs 

N’oublie jamais que ton personal branding sert à donner de la valeur à ta communauté. Cette communauté est au centre de ta marque personnelle. Il ne s’agit pas ici de parler de toi mais d’aider une communauté. Chacun de tes contenus doit inspirer, éduquer ou divertir. Garde bien cette règle en tête

  1. Analyse 

Maintenant que tu as franchi toutes ces étapes, il est temps de faire le point : ton personnal branding donne-t-il envie de te contacter ? Tes pages, ton site marque-t-il les esprits ? Reflètent-ils ton USP (position unique sur le marché) ? Garde bien en vue d’analyser les besoins de ton persona et l’évolution des tendances de ta niche régulièrement. 

Bravo ! Si tu es arrivée ici c’est que tu es prête à lancer ta marque personnelle en ligne et à tout déchirer 💪 

N’oublie pas : tu pourras créer une communauté autour de ton nom seulement si tu as clarifié le pourquoi et les objectifs de ta marque personnelle et que tu donnes de la valeur à ta communauté. Il faudra également que tu sois familière avec ta communauté, que tu leur inspires confiance, qu’elle reconnaisse ton visage et te positionne comme légitime dans ta niche

Alors, prête à devenir une leadeuse dans ton domaine

Pour booster tes communautés, n’hésite pas à demander ton adhésion à la communauté EPONA et partager ce que tu fais dessus 🤩

👉 Découvre le parcours inspirant de Mélanie Perkins, la fondatrice de Canva

Julia,

Johanna co-fondatrice dEpona Project

5 conseils pour garder une routine saine pendant ses vacances

« La vie ce n’est pas seulement respirer, c’est avoir le souffle coupé » – Alfred Hitchcock

Voyager, c’est vivre ! En tout cas, ça l’est pour moi. Et c’est même MA motivation principale. C’est pour pouvoir voyager et travailler quand je veux et où je veux que j’ai choisi de devenir entrepreneure.

Actuellement, je t’écris cet article depuis l’île de la réunion. L’occasion pour moi de profiter du soleil, de la plage et de ma famille.

Je pensais pouvoir tout concilier et garder ma routine quotidienne. Celle qui me permet de rester productive et pleine d’énergie. Mais, rapidement, il m’a été difficile de maintenir une routine saine, motivante et productive… Il y a des imprévus, d’autres priorités…

Mais parce que ces habitudes sont essentielles à mon équilibre. J’ai dû trouver des astuces pour maintenir une routine qui m’aide à vivre mon rêve !

Prêt.e à les découvrir ?

Conseil N°1 : N’emporte pas ta routine avec toi

Qu’est-ce que je veux dire par là ?

Oui, tu as des habitudes saines, qui te font du bien. Et c’est très bien ! Mais vouloir absolument accomplir sa routine quotidienne en vacances est, selon moi, une ERREUR.

Cela pour 2 raisons :

  1. Tu as d’autres choses à faire ! Comme visiter, découvrir, en prendre plein les yeux et vivre des expériences magnifiques. Et on ne peut pas TOUT faire !
  2. Si tu n’arrives pas à faire exactement ta routine, tu vas ressentir de la frustration. Or voyager, c’est kiffer ! Vivre à son maximum ! Et non pas être frustré de ne pas avoir eu le temps ou l’énergie d’accomplir « Parfaitement » sa routine

Alors adieu à la routine strict et place à une routine sur-mesure !

Conseil N°2 : Être souple

Pour sa routine, ses vacances et même sa vie, il faut savoir s’adapter !

Alors une fois arrivée sur place, prends le temps d’organiser ton séjour :

  • Que veux-tu voir ?
  • Quelles sont matinées ou après-midi que tu veux allouer au boulot ?
  • Combien d’heures par jour de travail veux-tu faire ?
  • Quels sont les jours où tu auras le temps de faire ta routine et lesquels où tu devras la mettre de côté ?

Comme je l’ai mentionné plus haut, je suis sur l’île de la Réunion. L’occasion pour moi de me ressourcer en famille et au bord de la plage. Le rêve !

Mais je ne peux pas tout faire. En tant normal, je fais du sport 6 fois par semaine de 8h à 9h à la salle. Ici je n’ai pas de salle sport. Et je préfère sortir le matin avant que la chaleur ne devienne trop pesante. Alors j’ai décidé de faire une longue marche de 45 min à 1H le tous les matins à 6h (presque tous les matins).

J’ai choisi la marche, mais tu peux aussi aller courir ou faire du yoga. Tu ne t’es jamais mis.e au yoga ? Clique ici pour découvre justement quelques-uns de ses principes.

Ce n’est pas vraiment le type d’activité physique dont j’ai l’habitude, mais cela me fait du bien. Une autre manière également de découvrir ou (re) découvrir mon île.

Conseil N°3 : Se créer une routine sur-mesure

Qui dit nouvel environnement, dit nouvelle routine.

Maintenant, que tu sais ce que tu veux faire et le temps que tu souhaites travailler, il est temps d’établir ton emploi du temps.

Voici un petit exemple :

Actuellement, j’ai avancé mon activité sportive à 6h au lieu de 8h.

Pourquoi ? Parce que je le fais en compagnie d’une de mes cousines. Et étant une lève-tôt, cela me dérange pas.

Puis je m’accorde une heure de 7h30 à 8h30 pour les petites tâches quotidiennes.

Et hop 9h, je sors, je profite de ma journée. Et les jours où je le peux, je travaille quelques heures en fin d’après-midi.

Une règle à laquelle je ne déroge cependant jamais même en vacances (il faut bien une exception !) : Faire ma Todo List pour le lendemain !

C’est une tâche essentielle pour garder le « contrôle » de son emploi du temps et éviter d’être submergé. Bien sûr, on y ajoute les impératifs du travail, mais aussi les visites à faire, les sorties…

Alors quelle sera la tienne ?

Conseil N°4 : Choisir un lieu adapté

Tout ce que j’ai écrit plus haut n’est possible que parce que j’ai une certaine liberté de mouvement. C’est pourquoi je te conseille de privilégier un Airbnb au lieu d’une chambre d’hôtel.

Ainsi :

🚫 Pas de petit-déjeuner compris

🚫 Pas d’horaire de restauration fixe

🚫 Un espace que tu peux allouer au travail (le plus souvent)

Tu as accès à ta propre cuisine et tu seras libre de préparer et planifier tes repas comme tu l’entends. Et tu pourras plus aisément te créer une routine.

Conseil N°5 : Garde une alimentation saine !

Comme je l’expliquais dans le point précédent, l’avantage de loger dans un airbnb est d’avoir une cuisine à soi. Et ainsi de pouvoir mieux contrôler son alimentation qui est le centre de notre santé et de notre énergie.

Tu veux pas avoir la sensation d’être fatigué, lourde pendant tes vacances ? Une fois ou deux peut-être mais pas tous les jours !

Mon conseil est de faire 1 à 2 repas par jour préparés par tes soins. Une habitude saine pour ta santé comme pour ton budget.

Et voilà, j’espère que tu as apprécié mes astuces ! Si tu en as d’autres, n’hésite pas à me les partager en commentaire.

En attendant de nous retrouver dans un prochain article, découvre plus d’astuces ici : Entreprendre et voyager : 7 astuces pour rester productive en voyageant

Bonne vacances !

Johanna, co-fondatrice d’Epona