Gloria Steinem, Icône Féministe

“Si vous n’êtes pas féministe, homme ou femme, vous ne regardez le monde que d’un oeil” – Gloria Steinem 

Gloria Steinem – Icône Féministe

Gloria Steinem est une Leader du mouvement féministe depuis 50 ans. Elle s’est battue toute sa vie pour l’égalité des sexes et les droits fondamentaux des femmes. Journaliste, auteure, et féministe engagée, un point sur le parcours inspirant d’une femme qui se bat depuis plus de 50 ans pour nos droits.

Gloria Steinem a grandit à Toledo dans l’Ohio aux USA dans une famille modeste. Sa mère souffrait d’une dépression nerveuse, elle avait du mal à se rattacher au monde réel (ou matériel) et était donc dans l’incapacité de trouver du travail. Gloria avait 10 ans lorsque ses parents se sont séparés, le père la laissant seule avec sa mère pour aller trouver du travail en Californie. Son père, vendeur ambulant, n’a jamais apporté beaucoup de stabilité financière à la famille, mais sa décision de partir n’a fait qu’aggraver la situation. Gloria a conclu très jeune que l’incapacité de sa mère a trouver un emploi était lié au fait qu’elle soit une femme. Elle a très tôt décelé les injustices sociales auxquels sa mère faisait face (notamment au niveau des médecins face à sa “maladie”). Ces évènements marquants de son enfance ont très tôt convaincu Gloria que les femmes manquaient de justice sociales et politiques. 

À l’âge de douze ans elle a compris qu’elle n’avait pas beaucoup d’autres choix que de trouver un mari, prendre son nom, élever ses enfants. En fait, elle devait se marier à l’homme qu’elle voulait en fait devenir.

C’est le début du mouvement féministe des années 70 qui lui a fait comprendre que oui, elle avait le choix ! 

Journaliste indépendante, au début de sa carrière elle n’était assignée qu’aux articles sur la mode, l’alimentation ou les bébés. Elle a même était assignée un jour à un article sur la texture des collants…

Citation Gloria Steinem - EPONA
Citation Gloria Steneim

Le premier scandale qu’elle dévoila en tant que journaliste fût en 1963. Alors qu’elle était serveuse ou “bunny” dans le club Playboy de Hugh Hefner elle dénonça les conditions de travail des serveuses dans ces clubs. 

Un jour, elle dû écrire un article pour le New York Magazine sur un procès qui avait lieu. Des femmes allaient comparaître aux assises pour défendre le droit à l’avortement. Un sujet qui touchait Gloria d’autant plus qu’elle avait elle-même subit un avortement, alors interdit à l’époque, durant ses études à l’université. Elle n’en avait parlé à personne. 

Le jury était composé de 14 hommes et une religieuse. Gloria compris immédiatement l’injustice. Mais elle a avant tout été subjugué par la force de ces femmes venues comparaîtra pour défendre leurs droits, qui étaient aussi ses droits. D’autres femmes avaient vécues la même chose qu’elle. 

Gloria en déduit que si les hommes pouvaient tomber enceintes, le droit à l’avortement serait un sacrement qu’on ne pourrait discuter.

À l’époque, subir un avortement était interdit et très pénible pour les femmes qui risquaient parfois leurs vies et toujours le jugement et le harcèlement moral.

Elle a entendu ces femmes parlées devant le juge en leur racontant quelles souffrances et humiliations elles devaient dû subir pour se faire avorter illégalement. 

Elle compris alors la portée universelle de ce problème et la force du rassemblement. 

Après avoir assisté à ce jugement, Gloria Steinem est passée de journaliste à activiste et est devenue Leader du mouvement “New Women”.

Elle s’est battue toute sa vie pour l’égalité des droits de toutes les femmes, quelle que soit leurs races, leurs origines sociales et leurs couleurs de peau. 

Elle a traversé l’Amérique et même le monde pour aller à la rencontre de toutes ces femmes. Elle n’a pas peur d’aller sur le terrain pour en déceler les vérités mais surtout les dysfonctionnement du monde dans lequel elle vie. 

La base de la démocratie c’est avoir le contrôle de soi-même. Gloria pense que pour les femmes ce qui est important, c’est avoir l’autorité sur son propre corps.

Malheureusement les femmes sont encore vues comme destinées à rester à la maison et élever leurs enfants. Ça ne changera pas complètement tant que les hommes n’élèveront pas leurs enfants autant que les femmes

Ms. Magazine Gloria Steinem
Ms. Magazine – Gloria Steinem

En 1971, le New York Magazine donna son accord pour imprimer une édition test pour les femmes. Ils l’ont appelé Ms.

Ce magazine connu un succès sans précédent. 

Après avoir été à la tête du magazine pour 15 ans, Gloria se consacra totalement à sa carrière d’auteure et d’activiste pour le droit des femmes à travers le monde. 

Avant le mouvement féministe, les gens croyaient que le rôle des hommes et des femmes était régie par la biologie, la nature, Dieu ou Freud, ou du moins a quelque chose d’immuable. Maintenant, la plupart des personnes aux USA savent que si il y a des inégalités il y a quelque chose d’injuste quelque part. Nous sommes tous des être humains

“We are the women our parents warned us against, and we are proud” – Gloria Steinem

Livre : Ma vie sur la route

Citation Gloria Steinem - EPONA
Citation Gloria Steinem

P.S : découvrez le parcours inspirant de Patti Smith cliquez ici

Catégories : Blog

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *